©Textes écrits par Mme Anne-Hortense Dorolle (Association Renaissance à Senlis) / Gilles Bodin (Société d'histoire et archéologie de Senlis) Source: l'archéologue Marc Durand / Photos: Mairie de Senlis et sources privées

© Réalisation du site : Jamila Denis

    jamila.denis@gmail.com

Statut: Fonds de dotation

Domaines d'action de l'organisme: Arts et culture

Date du Journal Officiel: 04/07/2015

Numéro de parution au Journal Officiel: 20150027

Nous suivre

  • Facebook - Black Circle

Les projets

Le fonds de dotation a pour objet d’accompagner financièrement toutes les actions d’intérêt général concourant à la préservation et à la valorisation du patrimoine historique appartenant à la ville de Senlis. Il pourra également financer tout projet favorisant le rayonnement culturel et touristique pour encourager si possible la formation, la transmission des savoirs et l’insertion des jeunes sortis des milieux scolaires.

Il pourra soutenir indirectement toute initiative dans les domaines de la création littéraire, artistique et culturelle participant ainsi à la mise en valeur le patrimoine.

Son objectif est de contribuer à l'amélioration du patrimoine historique afin de favoriser le tourisme à Senlis et soutenir la croissance économique et les mutations sociales et culturelles de la région.

Instrument remarquable, le grand orgue de la cathédrale a été construit en 1647 à l’initiative des chanoines de l'abbaye Saint-Vincent de Senlis par le facteur Carouge dans un buffet des frères Brisson. Reconstruit par François-Henri Clicquot en 1750, l'orgue fut transféré de Saint Vincent à la cathédrale par Charles Momigny en 1803 et l'expertise effectuée par Somer puis Dallery. Ce dernier fut immédiatement chargé d'une restauration terminée en 1808. Après divers projets, l'instrument fut reconstruit en 1874 par Joseph Merklin en utilisant quelques jeux anciens installé dans une tribune agrandie en 1875. En 1926, il bénéficie de nouveau d’importants travaux de réparation. Sous les conseils du Maître Marcel Dupré, un nouveau projet est élaboré dans le respect du matériel existant. L’instrument est remanié et complété par Roger Lambert de 1972 à 1974: restauration et agrandissement de l’orgue qui passe à 4 claviers, 59 jeux, 1 pédalier de 32 notes et 2 rangs de chamades. Le grand orgue montre des signes inquiétants de dysfonctionnement. Malgré un entretien régulier, l’instrument continue de se dégrader, transmissions, soudures, ressorts, tuyaux qui se déforment et s’effondrent, fuites d’air, cornements, notes muettes, rendant très difficile le jeu de l’organiste et impossible son utilisation soliste.

 

 

Le projet

 

RENOVER: le patrimoine existant (tuyauterie Clicquot, Dallery et Merklin) ainsi que le buffet classé Monument Historique. 

 

AMÉLIORER: les possibilités musicales de l'instrument par l'optimisation des jeux de mixtures et des chamades pour une meilleure cohésion d'ensemble. 

 

VIABILISER: les transmissions par l'apport de technologies numériques afin de faciliter le jeu de l'organiste. 

 

PROMOUVOIR LA CRÉATION: par une harmonisation racée combinant l'apport de jeux de mutations et mixtures avec la puissance sonore et expressive de l'orgue symphonique. 

Les Orgues de la cathédrale
Rénovation | Patrimoine de Senlis
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now